Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Jun

La Banque centrale du Congo abaisse ses prévisions de croissance à +5,3 %

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #CONGO

La Banque centrale du Congo
La Banque centrale du Congo

La Banque centrale du Congo a annoncé début juin avoir abaissé ses prévisions de croissance du PIB de +6,6 % à +5,3 % pour l'année 2016. Une estimation bien en-dessous de celles de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement, mais proche des prévisions du Fonds monétaire international.

Dans un communiqué daté du 03 juin et repris ce mardi par l’agence Reuters, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale du Congo a annoncé une révision de ses prévisions de croissance économique en République démocratique du Congo.

Le CPM, réuni à Kinshasa sous la présidence de Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, table désormais sur une croissance de +5,3 % du PIB réel de la RD Congo en 2016, contre un taux de +6,6 % annoncé plus tôt cette année et une croissance de +6,9 % en 2015.

La banque centrale congolaise explique cette révision par son analyse de « l’évolution de la situation économique et financière au plan international et national ».

L’institution, chargée de la politique monétaire et de la supervision du secteur bancaire en RD Congo, s’inquiète notamment des perspectives de reprise économique jugée « très faibles » en 2016, de la « frilosité observée dans les économies avancées ainsi que les économies émergentes et en développement ». Au niveau national, elle redoute les conséquences des faibles cours du cuivre, principale ressource d’exportation du pays.

Prévisions divergentes

La nouvelle prévision de croissance de la Banque centrale est en-dessous du taux évoqué en mai dernier par l’exécutif congolais.

Le projet de loi de Finances rectificative (qui comprend une baisse de -22 % des dépenses), défendu devant l’Assemblée nationale le 16 mai dernier par le Premier ministre Matata Ponyo Mapon, prévoit une croissance de +6,6 % en 2016.

Une prévision similaire à celle de la Banque mondiale qui, début juin, pariait sur une croissance de +6,3 % en RD Congo, et de la Banque africaine de développement qui, dans son rapport Perspectives économiques en Afrique 2016, table elle sur +7 % en 2016.

Analyse du FMI

La prévision de la Banque centrale du Congo est toutefois proche de celle du Fonds monétaire international.

Le FMI, dont les équipes ont séjourné à Kinshasa du 1er au 8 juin, a révisé sa prévision de croissance de la RD Congo à +5,1 % en 2016, conséquence « des chocs négatifs dus essentiellement à la chute des cours de ses principaux produits d’exportation ».

Les équipes du Fonds ont toutefois salué le travail du gouvernement pour « préserver la stabilité macroéconomique obtenue au prix de tant d’efforts » et les mesures récentes adoptées par Kinshasa pour réduire les dépenses, accroître les recettes fiscales et améliorer le climat des affaires.

Joël Té-Léssia

Jeune Afrique

Commenter cet article