Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Jun

Sénégal: la difficulté de la mise en place d’un dialogue national

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #SENEGAL

Le Président Macky Sall
Le Président Macky Sall

Il n’est jamais facile de mettre en place un dialogue national. Le Sénégal a vécu hier un couac politique autour du dialogue national lancé fin mai. Dialogue voulu par le président Macky Sall pour appliquer les réformes constitutionnelles validées par le « oui » au référendum du mois de mars. Actuellement, un volet important est en cours : les pourparlers pour réviser le fichier électoral devaient débuter le mercredi 22 juin mais l’opposition a claqué la porte avant de revenir tard dans la nuit sur sa décision.

Les autorités ont elles voulu, ont-elles eu besoin d’aller plus vite que la musique ? Alors que toute la classe politique devait ouvrir les débats pour trouver un consensus, le projet de réforme partielle du fichier électoral a été présenté à l’Assemblée nationale. En début d’après-midi, les partis d’opposition, notamment le PDS et Rewmi ont donc annoncé qu’ils quittaient provisoirement la table de négociations.

Magatte Sy s’est fait porte-parole : « Nous ne pouvions pas comprendre ni accepter que cette question soit envoyée pour examen au niveau de l’Assemblée nationale alors que la commission n’a pas encore planché là-dessus. » Au moment de cette déclaration, le Conseil des ministres était en cours à la présidence.

Calendrier très serré

Joint au téléphone, l’un des membres du gouvernement a expliqué que l’Etat doit faire avec un calendrier très serré. Les législatives sont prévues en 2017 et la session parlementaire se termine le 30 juin. De plus, la Cédéao interdit toute modification des règles six mois avant un scrutin et impose l’utilisation d’une nouvelle carte biométrique dès 2017.

Dans la soirée, un communiqué du ministre de l’Intérieur, lu à la télévision nationale, a indiqué que le projet de loi sur le fichier électoral était retiré. Ce que demandait l’opposition pour revenir autour de la table, les négociations sur ce fichier électoral devraient donc reprendre rapidement.

Commenter cet article