Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Jan

RDC: les évêques rencontrent le Premier ministre Badibanga

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #RDC

Le nouveau Premier ministre congolais Samy Badibanga, lors d'une conférence de presse à Kinshasa, le 20 décembre 2016.© REUTERS/Kenny Katombe

Les évêques espéraient un rendez-vous depuis plusieurs jours. Finalement, ils ont bien rencontré ce vendredi le Premier ministre, Samy Badibanga, pour discuter de l'accord de sortie de crise trouvé le 31 décembre entre majorité et opposition, pour organiser la transition, la gestion du pouvoir jusqu'à de futures élections. Les évêques ont été reçus à la primature avec plusieurs ministres.

Les évêques ont été reçus par le Premier ministre en début d’après-midi ce vendredi. Parmi les ministres présents aux côtés de Samy Badibanga, il y avait le vice-Premier ministre José Makila, le ministre du Plan Jean-Lucien Bussa, le ministre de la Décentralisation Azarias Ruberwa, également le ministre auprès de la Primature. Ils se sont réunis avec le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, la Cenco, car le président a dû quitter le rendez-vous. C’est pour cette raison, qu’il avoir essayé d’avoir un entretient plutôt hier ou dans les jours précédents.

Ce que l’on sait, c’est que ces hommes sont réticents à la signature de l’accord. De leur composante, il y avait six mandataires de l’opposition qui avaient signé le précédent accord du 18 octobre. Trois d’entre eux ont signé l’accord et les trois autres qui sont censés représenter cette composante-là ont décidé de ne pas signer. Mais ils ne représentent pas qu’eux, puisqu’il y a également des membres du gouvernement. Un cabinet de 68 personnes qui risquent de perdre leur poste si une nouvelle équipe se mettait en place. Cela fait donc beaucoup de négociations à tenir.

Ces ministres et le Premier ministre au nom duquel ils parlent, mettent en avant le fait qu’il n’y ait pas de calendrier précis des élections, et que l’accord en lui-même n’ait pas du tout résolu la crise politique, selon eux.

Commenter cet article