Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Mar

Burkina Faso/Bobo Dioulasso/Semaine Nationale de la Culture 2018 ! !

Publié par SAIDICUS LEBERGER  - Catégories :  #BURKINA FASO

C’est dans une ambiance bonne enfant en sons et lumières, que se sont ouvert au stade du Général Aboubacar Samgoulé Lamizana, le samedi 24 mars 2018, à Bobo Dioulasso, la 19eme édition de  la Semaine Nationale de la Culture 2018, avec la prestation des ’artistes, les sociétés de masques, et la parade de festivaliers des 13 régions du Burkina Faso.

 

Une cérémonie grandiose qui i a  été rehaussée  par la présence du Premier Ministre du Faso Son Excellence Paul Kaba Thieba ; en outrée on notait la présence du Directeur du Cabinet du Ministre Ivoirien  de la Culture et de la Francophonie, le Gouverneur de la région des Hauts Bassins  Antoine Atiou, le Maire de Bobo Dioulasso Boureima Sanou, le président du Conseil Régional Célestin Boyo Koussoubé-ainasi que devant  les autorités militaires, paramilitaires, coutumières , religieuses, et notait une forte mobilisation des populations de la ville de SYA.

 

En la cérémonie d’ouverture le Co-parrain M. Lanciné Diawara et président de la Délégation Régionale de la Chambre de Commerce de Bobo Dioulasso, a tenu à exprimer toute sa gratitude au comité d’organisation pour l’honneur qu’on leur fait pour les choisir avec M.
Mahamoud Ouédraogo parrain de cette biennale de la semaine Nationale de la Culture 2018.

 

Ainsi, ce fut une occasion pour lui de réaffirmer leur engagement de ne ménager aucun effort pour la réussite de cette manifestation. Avant de rappeler que depuis plusieurs décennies le Burkina Faso, donne à la culture en général, et à la créativité artistique en particulier, une dimension exceptionnelle en organisant toutes les années paires cette manifestation culturelle.

 

« La  SNC, contribue ainsi à préserver non seulement les différentes facettes d’un patrimoine culturel national, riche et varié, mais aussi à soutenir la créativité artistique dans toutes les régions du Burkina Faso… », Souligne le parrain.

 

Pourtant, il a tenu à indiquer qu’ils sont témoins de la dimension touristique et économique de cette manifestation qui constitue une véritable opportunité pour les acteurs économiques de la région des Hauts Bassins. Comment ne pas s’y associer ?

 

C’est pourquoi, il a invité les communautés culturelles à saisir cette occasion pour mettre en exergue leurs valeurs et promouvoir leur savoir-faire auprès des jeunes, qui ont  aujourd’hui besoin de repères. C’est ainsi qu’il a interpellé tous les artistes et opérateurs culturels, afin qu’ils profitent de l’opportunité offerte par cette par la SNC, pour renforcer leurs relations partenariales et faire de bonne affaires.

 

«  Dans un monde où la tendance est à la globalisation, et où les identités culturelles des peuples du Sud sont de plus en plus érodées, une manifestation comme la SNC, donne à chacun l’occasion de valoriser la culture, de promouvoir la créativité et surtout de mieux prendre
conscience des enjeux culturels du développement… », Indique Lanciné Diawara.

 

Par ailleurs, il a indiqué que de fait de les choisir comme parrain de la SNC, est aussi l’occasion, pour le peuple d’affirmer sa volonté de maintenir la cohésion et l’unité de la nation dans le respect de la diversité culturelle. Avant de clore son discours, il a tenu à souligner que la tenue de cette 19eme édition leur permet d’exprimer une de plus leur profonde reconnaissance au gouvernement du Burkina Faso, pour avoir créée à travers cette biennale culturelle, les conditions de promotion identitaire et de dynamisation permanentes des activités   artistiques
et culturelles.

                                                            .

Ainsi, le Maire de la ville de Bobo Dioulasso,  Boureima, se réjouissant  d’abriter ces festivités, a souhaité la bienvenue à la délégation du premier ministre et sa suite dans la capitale culturelle
du Burkina  Faso. Pour lui, la culture est un véritable vecteur de développement, et  Bobo Dioulasso ne reste pas marge de cette biennale qui reste un rendez-vous de donner et de recevoir. Avant d’annoncer  à la foulée, que la mairie consacre comme contribution  20 millions de francs à cette activité en mettant en place des plateaux off  dans des sites.

 

Pour sa part le Ministre de la Cultures des Arts et du Tourisme Abdoul Karim Sango, a souhaité la cordiale bienvenue  dans la ville de SYA aux délégations des 13  régions du pays,  aux invités de la semaine nationale e la culture, aux promoteurs culturels venus  des quatre coins du monde, et à la diaspora burkinabé vivant en Côte d’Ivoire.

 

Une occasion pour le ministre de situer le contexte  de l’institution de la SNC, dont le but est d’offrir aux communautés  et aux artistes un cadre adéquat de découverte, de promotion et de valorisation des expressions  culturelles et  de la créativité artistique en favorisant la connaissance et le respect mutuel entre communautés. Ceci  dit, la SNC, selon le ministre, contribue au renforcement de la  cohésion nationale et à l’édification de la nationale Burkinabé, et son ouverture aux communautés étrangères vivant au Burkina Faso, aux diasporas burkinabé à travers le monde et aux pays amis renforce la coopération sous régionale et internationale.
En effet, cette 19eme  édition de la SNC, dont le thème  porte sur «

 

Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ».  Cette biennale regroupera plus de 1300 artistes, et 300.000 festivaliers, et qui sera suivi par l’organisation des séries d’activités dont les
compétions du GPNAL, et d’autres  activités  annexes notamment ,du volet festival qui seront articulées autour des conférences et panels, le village des communautés, l’exposition muséale, les plateaux off, le marché des arts, l’initiation des enfants aux arts, et la traditionnelle  foire artisanale et commerciale.

 

« Ce thème est évocateur à plus d’un titre, il est une interpellation individuelle et collective face  à une véritable crise  des valeurs qui fragilise les fondements des sociétés humaines en général et la nôtre en particulier… », Martèle le ministre de la culture. Avant de s’interroger s’ils assument  réellement aujourd’hui l’héritage culturel laissé par les illustres devanciers ?  un héritage selon lui, invite à l’ardeur au travail, l’intégrité, l’amour de la patrie, la solidarité, le respect des aînés, de l’autorité, et l’altruisme.

 

Pour lui, ce sont autant de valeurs cardinales  qu’ils doivent impérieusement  préserver , mais qu’ils aliénons dans une course effrénée vers un matérialisme destructeurs et un individualisme
aveugle ; par conséquent, les corollaires de cette situation sont entre autres, l’effritement du tissu social, le désintérêt et l’éloignement des jeunes des traditions, la disparition progressive et
irrémédiable des savoir-faire ancestraux et la ruine des legs patrimoniaux.

 

Pendant ce temps le premier ministre Paul Kaba Thieba, qui a donné trois coups de cloche au tam-tam sacré, s’est réjoui de  l’engouement que suscitent les populations à cette fête qui réunit tous les Burkinabé des 13 régions. Il se dit très fier d’être Burkinabé, avant de rassurer ses compatriotes au nom du président Roc Marc Christian Kaboré, que son gouvernement ne ménagera aucun effort  pour pérenniser cette semaine nationale de la culture, qui reste et demeure, un facteur de renforcement non seulement de la cohésion sociale-mais aussi, de l’ expression de l’identité culturelle du Faso.

 

En tout cas, cette 19eme édition de la SNC 2018 à Bobo Dioulasso, s’est démarrée en chapeaux de roues, où toutes les délégations des 13 régions ont répondu à l’appel , et les sponsors tels que : LONAB, GA, Orange, Telecel…, ont mis les bouchées doubles pour répondre aux sollicitations du comité d’organisation.

 

Amara Sylla pour Wakat Afrique
 

Commenter cet article
C
Bonsoir madames et monsieurs<br /> Libérez-vous de la PAUVRETÉ maintenant.<br /> Tu peux devenir riche sans aucun rituel, que tu peux devenir riche sans tuer ta mère, ton père, ton frère, ta sœur, ton oncle ou un enfant pauvre dans la rue. Il est réel et n'a aucun effet secondaire. <br /> Ils appellent ça de l'argent instantané Essayez-le maintenant et voyez papa retour bonheur a prêché l'évangile de s'enrichir rapidement, d'afficher différentes monnaies féculentes, ne prenez pas le conseil du royaume de la pauvreté.<br /> Faites ce pas audacieux vers votre monde de richesses. Appelez papa retour bonheur<br /> sur ce numéro +229 94 48 10 50 et indiquez ce que vous voulez et comment vous le voulez. La solution est au pas de votre porte. Ne cachez pas la maladie ou vos problèmes, dites-le et ce sera résolu, appelez papa sur ce numéro +229 94 48 10 50<br /> Pour la solution de vos problèmes.... youhou +....... aide des étudiants.......retour affectif en 3 jours , recherche de travail ,guérison de n'importe quelle maladie , arrètez de fumer la drogue , la cigarette et arreètez de boire etc.....<br /> /229 94 48 10 50 maintenant ou ajoutez-le sur WhatsApp sur le 00229 97 47 92 25 ou veuillez l'écrire direment dans sa boite électronique retourbonheur@yahoo.fr pour plus de précisions
Répondre